FANDOM


Mufus était un mâle Jawa non-sensitif. Il fut successivement responsable d'un Oasis, général de la Confédération des Systèmes Indépendants et co-président de Corellia.

Origines Modifier

Cousin contre toute attente de l'Ewok Plouf, Mufus naquit sur la planète Tatooine où il se distingua très vite en revendiquant la propriété d'un petit oasis. Rejeté par les siens, il plongea dans l’extrémisme et décida de prouver la supériorité de la race Jawa malgré l'hermétisme de ces derniers. Après avoir rejoint Kashyyyk, il s'engagea dans la Confédération des Systèmes Indépendants et en devint lieutenant.

Le Jawa confédéré Modifier

Mufus participa notamment à l'attaque directe de la Confédération contre la République dans les plaines de Dantooine où il se distingua en dirigeant une franche réussite confédérée. Il gagna ses galons à une vitesse prodigieuse et organisa une rencontre sur Tatooine avec des agents Sith et des membres de la Confédération. Au terme de cette réunion dite du "Complot", il obtint l'aide du sénateur Raf Rez et des Sith pour prendre le pouvoir à la C.S.I. Le Complot fut fructueux et aboutit à la mort du responsable confédéré Orguen Grâce à l'aide de DH-47 et Plouf, devenu TI-03 après ses blessures, Mufus acquit un pouvoir important au sein d'une Confédération des Systèmes Indépendants renaissante.

Mufus fut identifié et repéré par la République à la suite de la Seconde bataille de Mustafar au cours de laquelle le général Ozzel défit la C.S.I et fit fuir le général DH-47. Paradoxalement, Mufus gagna du galon lors de cet événement en voyant son supérieur mis en déroute. Il s'opposa au général Ozzel en diffusant un discours devenu culte. Il mena une seconde attaque sur Dantooine à la suite de laquelle il organisa une prise d'otages pour demander la démission du chancelier républicain et une rançon.

La rivalité des deux généraux atteignit son apogée à la fin de cette crise lorsque le général Ozzel vint jouer la vie des prisonniers à la pétanque avant de défier Mufus qui assassina ce dernier avec son lance roquette. La tentative parallèle de la République pour libérer les prisonniers s'avéra une échec, occasionnant des pertes énormes dans le camp républicain pour un très faible résultat ( un seul otage fut sauvé). Le sacrifice d'Ozzel avait été vain et Mufus avait acquit sa terrible réputation. Il est toujours général lors de la capture du républicain CX-203 venu tenter de récupérer la dépouille d'Ozzel.

Il devint le seul leader de la Confédération à la suite d'un Coup d'Etat sous le regard bienveillant des Sith et notamment de Darth Crow.

Première Bataille de Coruscant Modifier

Peu après sa prise de pouvoir, le général Mufus fit preuve de génie tactique en laissant courir des rumeurs sur une attaque confédérée à Kamino avant de lancer une offensive massive sur Coruscant dans le cadre d'une coalition Sith-CSI. C'est la première bataille de Coruscant. Alors que Slice et Darth Crow s'attaquèrent au temple Jedi et menèrent le massacre des Jedi tandis que l'Omega enchaîne avec celui des Siths, Mufus soumit la planète après avoir sécurisé le spatioport. Il fut ensuite confronté au successeur de son rival Ozzel, le général Valiant, sur le toit du Sénat Galactique. Défait par son adversaire, le général Jawa fut ensuite scalpé et signa un traité de paix avec l'Empereur G.Man, laissant Coruscant à feu et à sang. La C.S.I fut considéré comme une faction régulière et une partenaire de l'Empire et fut autorisée à gardienner ses mondes.

Une nouvelle vie Modifier

Après son incroyable ascension, le natif de Tatooine disparut un moment - d'aucun pensent qu'il partit alors à la recherche des usines à café de Mamie Jawa - laissant la C.S.I digérer sa défaite et développer sa puissance. Ce fut pendant cette période que le lieutenant Gelmir prit de l'importance au sein de la Confédération jusqu'à briguer la place du général Mufus et s'en emparer avec son propre Coup d'Etat.

Le Jawa extrémiste resurgit plusieurs années plus tard sous la période de domination de l'Empire Sith. Avec son ancien partenaire Darth Crow - sous l'identité de Jinn Fear - il prit le pouvoir sur la planète Corellia en y organisant une présidence partagée. Dans une véritable effusion politique, les présidents élus font voter les lois Aramis et Loi Hermès.

Prédécesseur Général de la Confédération des Systèmes Indépendants Successeur
DH-47 Mufus Gelmir